alexiaweill.com

« La Vague » de la conception au Lac Léman et son installation à la Halle Inox de Vevey.

0

Installation exceptionnelle dans l’eau du Lac Léman pour la Biennale de Montreux 2019. Cette sculpture monumentale (2,30m) se présente dans un cercle où l’eau est en perpétuel mouvement, symbole de la vie qui se renouvelle éternellement. Une silhouette de femme lovée dans la vague, ondule dans cette eau matricielle. Sa chevelure se confond avec l’écume, elle est dans cette vague, elle l’anime. Elle engendre le mouvement circulaire de la vague. En hommage à la « Vague » ou « Les Baigneuses » de Camille Claudel (1864-1943) « où les trois petites femmes de bronze, identiques, plient les genoux avant de voir s’écrouler sur elles l’énorme vague de marbre-onyx qui les surplombe. On peut y voir une image de la destinée… » Musée Rodin. L’artiste Alexia Weill a voulu représenter ici, la femme en action, c’est elle qui donne le mouvement, c’est elle qui anime la vague. Elle prend sa destinée en main, elle n’est plus toute petite face à l’élément eau. C’est elle qui influence le mouvement de l’eau, elle devient cette eau de création.

  

« La Vague » entre dans la collection privée de Patrick et Leila Delarive dans le lieu mythique des Anciens Ateliers de Constructions Mécaniques de Vevey que Patrick Delarive a entièrement rénové.